Valérie ROLLIN

Localisation :
Longeville les Saint Avold

Billets de maisons-de-poupees

Les cuisines "Lisa of Denmark"

Tout comme les sets de salles de bain , Lisa n'a pas crée beaucoup de modèles de cuisines ... J'en connais seulement 3 , dont l'un d'eux a été décliné en plusieurs coloris ...

Le premier modèle , le plus ancien (qu'on trouve sur le catalogue 1974) , est le set n° 240 appelé CANNES . Il comprend un long bloc évier en bois et métal , de couleur bleue , rouge et blanche . Il y a également une table en bois à décor de damiers bleus et blancs sur le dessus + 2 petits tabourets en bois à 3 pieds (le dessus est rouge) qui l'accompagnent . Enfin , un bloc gazinière tout blanc , en bois également , avec une porte de four qui s'ouvre . Les boutons et les plaques de cuisson sont dessinés .

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut trouver plusieurs sortes de gazinières pour ce set , dont le design dépend de la date du set . Si le set est très vieux , la gazinière comporte une porte de four arrondie , et l'intérieur du four est arrondi dans son fond également . Si le set est un peu plus récent , vous trouvez une gazinière aux lignes plus droites (porte de four retangle et intérieur plus commun) . Cette forme de gazinière est la plus répandue pour ce set n° 240 .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vieille gazinière                                      Gazinière + récente et + répandue

 

Il arrive de trouver 2 sortes de blocs-éviers concernant ce set . Le bloc le plus "commun" est le long meuble bas , avec l'évier au centre et des tiroirs en trompe l'oeil de chaque côté . Sous l'évier , un placard s'ouvre grâce à 2 portes . C'est le meuble qui était vendu avec le set ... Mais chez Lisa , on pouvait tout acheter "à la pièce" . Pour éviter d'avoir à tout racheter si on perdait ou cassait un élément , il était possible d'acquérir seulement le meuble ou l'accessoire désiré . Ces pièces se présentaient sous la forme de blisters , en magasin . Dans ce cas , si le bloc-évier était acheté seul sous blister , il était plus court . Il n'y avait qu'une rangée de tiroirs en trompe l'oeil , sur un côté du meuble . On le trouvait sous le n° 241 .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Paige Baird pour les magnifiques photos de sa collection personnelle , qu'elle a bien voulu que je partage ici avec vous Sourire

 

Enfin , pour être totalement complet à propos de ce set n° 240 , sachez qu'il était possible d'acheter 2 éléments vendus uniquement sous blister , ce qui les rend un peu compliqués à trouver aujourd'hui , hélas : un frigo , tout en bois et tout blanc , dont la porte s'ouvre , et qui est connu sous la référence n° 120 . Ainsi qu'un placard mural bleu , en bois avec portes qui s'ouvrent (n° 121) , avec 2 versions légèrement différentes . La version qu'on voit sur le catalogue , avec les tiroirs du dessous en retrait par rapport à la partie "placard" au dessus (je ne l'ai jamais vue en vrai , cette version), et une version toute simple , celle que la plupart des collectionneurs possèdent , avec les tiroirs aussi larges que la partie "placard" du dessus .

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le second modèle de cuisine chez Lisa of Denmark est un set qui apparait sur le catalogue 1978 . Il porte un nom , c'est la cuisine "TRIPOLIS" n° 350 . Cette cuisine est constituée de 3 blocs en bois , métal , plastique et papier peint : un bloc-évier (avec placard en dessous qui s'ouvre) , un bloc-lave vaisselle (la porte du lave vaisselle s'ouvre) et un bloc gazinière avec hotte (la porte du four s'ouvre) . Le bloc-évier et le bloc lave vaisselle sont surmontés de placards muraux avec portes en plastique dur et plexiglas transparent qui s'ouvrent . Au dessus de la hotte de la gazinière , une petite étagère ouverte présente une série de pots à épices à la forme très sommaire ... Là encore , le frigo de cette série était vendu séparément , ce qui le rend très difficile à trouver !

Ce qui est amusant avec ce set , c'est que les appareils électro-ménagers qu'il contient sont de la marque AEG , une vraie marque d'électro-ménager ! Avaient-ils passé un contrat avec Lisa of Denmark pour que leur nom apparaisse ? Mystère ..... Toujours est-il que la hotte , le frigo , la gazinière et le lave vaisselle sont estampillés "AEG" grâce à des bandeaux de papier collés , bandeaux qui sont souvent perdus d'ailleurs ...... Et les collectionneurs ne s'en rendent pas forcément compte .

La cuisine TRIPOLIS a d'abord été commercialisée en vert , avec poignées du four et de la porte du lave vaisselle en métal . Puis , ce modèle a été "amélioré" : la porte du four s'est dotée d'une vitre et les poignées du four et du lave vaisselle en métal deviennent moulées . Le frigo , tout comme pour le set précédent , était vendu séparément , ce qui le rend difficile à trouver ... Merci encore à Paige Baird pour ses clichés , car je ne possède pas la 2ème version de la cuisine TRIPOLIS , celle avec les poignées moulées .

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter : le bandeau "AEG" de la hotte de la 2ème cuisine a disparu , ainsi qu'un des 2 bandeaux du frigo ... Cela arrive très souvent .

 

Lisa décide (au même moment ou un peu plus tard ? On ne sait pas) de commercialiser exactement la même cuisine , mais en rouge . Là par contre , il n'existe que la version aux poignées moulées et vitre sur le four . Le frigo était toujours vendu séparément .... Je ne possède pas cette cuisine rouge , merci encore à Paige de nous faire partager sa collection Sourire  Enfin , au milieu des années 80 , la cuisine TRIPOLIS devient blanche et change de n° de référence : on la trouve désormais sous le n° 590 . Le papier peint à motifs de cercles est remplacé par un papier imitation carrelage , tout simple et tout blanc .

 

 

 

 

 

 

 

 

Je possède la version blanche , mais il manque une porte à un placard , ce qui ne fait pas très joli pour la présentation ... j'ai donc préféré vous montrer la cuisine de Paige , qui est complète Clin d'œil

 

Le dernier modèle de cuisine "Lisa of Denmark" est un set de 1986 dont le n° de référence est le 340 . Il est très difficile d'identifier les sets commercialisés par Lisa juste avant son rachat par Lundby , durant le milieu des années 80 . Aucun catalogue n'est connu , tous les collectionneurs de la marque sont aveugles et cela rend les recherches quasi impossibles !

Ce set évolue en design , même si la formule des 3 blocs est respectée . Nous trouvons donc un bloc-évier, un bloc lave vaisselle et un bloc gazinière . Ils sont faits de bois plus léger (genre sapin) et sont de couleur rouge . Les placards muraux sont fermés par des panneaux de bois coulissants et aveugles . Le placard sous l'évier se ferme de la même manière . Il n'y a plus de porte pour le four et sur le lave vaisselle , elles sont en trompe l'oeil grâce à des autocollants . les pots à épices au dessus de la hotte sont également en trompe l'oeil . Je ne sais pas si un frigo spécifique à ce set avait été crée , à chaque fois que j'ai vu cette cuisine quelquepart , elle était équipée du frigo TRIPOLIS rouge ... Existe-t-il également d'autres coloris à ce set ? Je n'en ai aucune idée ............... 

 

 

Voilà , vous savez tout ce que je sais sur les cuisines "Lisa of Denmark" Sourire Si quelqu'un possède des catalogues de cette marque , des publicités ou autres documents , ou même des sets que je ne connais pas , surtout n'hésitez pas à me contacter ! J'aimerais beaucoup , à terme , entreprendre un inventaire de tous les sets ! Mais c'est un peu comme en Archéologie , je dois connaitre le tiers de ce qui a existé chez Lisa ! Peut-être même moins .................... Alors un coup de pouce est le bienvenu !  

Merci encore à Paige Baird pour ses photos !!! Clin d'œil 

 

   

Les salles de bain "Lisa of Denmark"

Je ne connais que 3 sets de salle de bain , chez Lisa , dont un possède 2 variantes . 

 

Le premier set , qui apparait sur le catalogue de 1974 , est référencé sous le n° 260 et porte le nom de POLARIS . Il comprend une baignoire , un évier à colonne et un WC avec couvercle .

L'ensemble est en bois brut , recouvert d'une couche de peinture bleu-pâle . Sur un côté de la baignoire (et un côté uniquement) , on trouve un décor imitant des carreaux : il peut se présenter sous la forme de traits blancs peints directement sur la cuve de la baignoire , ou bien d'un autocollant transparent , reprenant les traits blancs des carreaux . La baignoire et l'évier sont équipés de robinets en métal à la forme très simple (on dirait des agraphes parisiennes !) qui sont plantés dans le bois . Il arrive bien souvent qu'ils soient rouillés , ou piqués de points bleu-verts ...

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Le 2ème set apparait sur le catalogue 1979 .  Il porte un nom : salle de bain "NAPOLI" . Sa référence est le n° 370 .

Il est constitué d'un bloc baignoire , d'un bloc évier et d'un bloc WC . La forme est un peu plus aboutie que le set précédent .

La baignoire est un moulage en plastique fin collé sur une base en bois . Un mur décoré d'un papier peint bleu agrémente et soutient le bloc baignoire qui est orange . Un porte-serviette en métal apparait (avec une petite serviette en éponge orange à 2 bandes marron) et le robinet devient plus complexe , avec un flexible transparent et un pommeau de douche : ces 2 derniers sont souvent perdus , vous trouverez très régulièrement des baignoires sans flexible ni pommeau ...

Le lavabo devient un gros meuble à double vasque en plastique moulé orange également , posé sur une base en bois . 2 miroirs ronds surmontent chaque évier qui est muni d'un petit robinet en métal . Une corniche en bois surplombe l'ensemble et servait , à l'origine , à diffuser une lumière sur les 2 miroirs en dessous (il existe un petit trou tout en haut , où on pouvait passer un bulbe lumineux) . Des tiroirs en trompe l'oeil apparaissent de chaque côté du bloc .

Les WC sont agrémentés , eux aussi , d'un mur de décoration au papier peint bleu . Ce mur donne une meilleure assise au bloc . Un dérouleur de papier toilette en plastique et métal apparait sur la droite . Mais les WC eux mêmes restent sous leur forme première : ils sont taillés d'un seul bloc dans du bois massif , peint en orange pour l'occasion . Le couvercle primitif est toujours présent .

Il existe donc 2 variantes de ce modèle NAPOLI . La première version présente un décor mural à motifs de cercles , qu'on voit sur le papier peint bleu . La seconde version propose des motifs floraux , elle apparait un peu plus tard que la version à cercles .

 

   

 

 

 

 

 

 

Modèle à cercles                                                      Modèle à fleurs

 

Lorsque la salle de bain NAPOLI à fleurs fût créée , Lisa en profita pour accessoiriser ce set . Un bloc-douche fût commercialisé à part (il n'était pas vendu avec la salle de bain , ce qui le rend , du coup , aujourd'hui , très compliqué à trouver) . On le trouve dès 1979 , sur le catalogue , sous le n° 374 ...

C'est un bloc en bois sur lequel est collée une base en plastique fin moulé orange (comme pour la baignoire) . Le décor du mur est identique au reste du set , à savoir bleu , avec des motifs de fleurs . Une paroi en plexiglas transparent ferme le bloc à droite et à gauche , et une petite tringle métallique rejoint les 2 parois , en façade (ne cherchez pas de rideau , il n'y en avait pas !) . Ces parois en plexiglas pouvaient présenter plusieurs décors : des motifs ronds gravés dans le plastique , ou bien de petites gouttes d'eau en relief sur un support entièrement lisse et translucide . Peut-être existait-il d'autres décors ? Je ne sais pas , je ne possède que 2 variantes de ce carré de douche . Là encore , le problème du flexible et du pommeau qui disparaissent est bien présent , hélas ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plexiglas - décor de ronds gravés              Plexiglas - décor de gouttes en relief

 

Ne cherchez surtout pas un carré de douche Lisa à décor mural de cercles (la 1ère version du set NAPOLI) , il n'existe pas ! Clin d'œil

 

Enfin , aux alentours des années 1984/85 , quand la marque "Lisa" fut rachetée par Lundby , un nouveau set de salle de bain apparut . N'étant sur aucun catalogue , j'ignore son nom et son numéro de référence . C'est une salle de bain au décor marbré vert et gris , identique au "design" des salles de bain fabriquées par Lundby , ce qui me fait penser que ce set a été vendu après que Lundby ait englobé Lisa . Elle est composée d'un bloc évier , d'un bloc baignoire et d'un bloc wc . Le carré à douche était vendu séparement ...

Ne possédant malheureusement pas cette salle de bain (j'ai seulement le blister du bloc wc) , je joins à cet article la photo d'une salle de bain neuve en boite vendue sur Ebay Allemagne (que j'ai raté !) + celle de mon amie Paige , qui possède le bloc douche en supplément ...

 

Salle de bain de Paige

 

bloc WC marbrésalle de bain marbrée en boite  

 

 

 

 

 

 

 

Voilà , vous savez tout sur les salles de bain Lisa of Denmark ! Il en existe peut-être de plus vieilles ou de plus récentes , mais je ne les connais pas . Et comme on ne trouve nulle part de catalogues antérieurs à 1974 et postérieurs à 1981 , je ne peux hélas pas être plus utile .....

English translation here !

For our foreign friends , Julie translated 3 articles of my blog : "the Lundby cars" , "how to date your Stockholm house" and "a little explanation about Lisa , the danish mark" ... Enjoy !

Many and many thanks to Julie , who has worked a lot to offer to you all the informations you could need ..... Don't hesitate to ask questions , I will be happy to help you Sourire

Blog

La voiture LUNDBY

Durant l'année 1974 , LUNDBY agrandit la maison Gothenburg . Il est alors possible d'acheter , séparément , 2 étages-extentions : le garage et le sous-sol . Qui dit garage dit forcément voiture !

Et c'est ainsi qu'apparait , cette année-là , la toute première voiture Lundby . Sa forme ne changera plus , seule la couleur sera modifiée .

Voiture 1974 : la version "bois"

 

La forme est très simpliste : c'est une décapotable , toute carrée . Quelques effets "chrome" sur la calandre , le pare-chocs arrière et les enjoliveurs sont à noter . Un arceau metallique fait office de pare-brise (il n'y a jamais eu de plexiglas ou autre matériau remplissant l'arceau) bref c'est très épuré , comme style ... L'intérieur , rouge/orangé , est constitué de 2 fauteuils inclinables et d'une banquette arrière . Sur chaque fauteuil avant , une ceinture de sécurité (crantée pour pouvoir l'ajuster au personnage) mais rien à l'arrière ! N'oublions pas : nous sommes en 1974 , et la ceinture de sécurité , aussi bien à l'avant mais surtout à l'arrière , passe davantage pour un "accessoire" qu'un véritable organe de sécurité ! Ce n'était pas obligatoire à l'époque ! Enfin , un petit volant est fixé sur un tableau de bord tout plat . On pousse le "luxe" (dites-donc !) jusqu'à installer un petit pommeau de vitesse Langue tirée

La voiture conservera cette forme jusqu'en 1980-81 où apparaissent simultanément 2 nouveaux modèles .

Modèle 1980-81 : de la couleur !

 

 

 

 

 

 

 

Même forme , mêmes accessoires , rien ne change hormis les coloris . La voiture bleue arbore une jolie couleur bleu-métalisé avec quelques bandes blanches sur les côtés et le capot , donnant un style plus "sportif" au véhicule . L'intérieur devient beige clair sauf les 2 fauteuils avant qui sont marron foncé . Volant , ceintures de sécurité , pommeau de vitesse , tout est là !

La voiture rouge présente les mêmes bandes blanches que la bleue en décor, donnant toujours ce caractère plus "racé" que la version bois de 1974 . Le coloris rouge n'est pas métalisé par contre , c'est une peinture mâte . Le reste est identique au véhicule bleu ...

Datation de votre STOCKHOLM de LUNDBY : tout ce qu'il faut savoir !

Aujourd'hui , je vous propose de passer en revue tous les petits détails permettant de dater votre maison Stockholm.

Le modèle Stockholm apparait pour la première fois sur le catalogue 1975. C'est une maison de forme trapézoïdale constituée de 6 pièces (3 au rez-de-chaussée, 3 à l'étage) + un petit balcon et une cage d'escalier à l'étage.  

 

 

Cette toute première version présente un décor végétal sur toute sa façade arrière (voir photo) , le toit est marron uni , sans aucun motif . Une façade avant se clippait sur la maison grâce à 2 petits boutons "marguerite".

 

 

Voilà pour l'extérieur . A l'intérieur , quelques éléments significatifs : le sol des 2 chambres de l'étage est recouvert d'une belle moquette blanche (moquette qui disparait dans les modèles suivants) . Donc déjà , s'il y a de la moquette dans votre maison , c'est une version 1975 ! Autre élément qui peut vous permettre de dater votre maison de 1975 : la présence d'un gros bouton-interrupteur dans la cage d'escalier . Il est rouge-bordeaux dans la toute première version , et deviendra blanc à partir de 1977. Là encore , un très bon élément de datation !

Le papier peint de la salle de bain est marron assez foncé en 1975 , à motifs carrelés et devient plus clair (un genre de beige) et à rayures en 1978 . De même , le papier peint de la chambre des enfants (chambre jaune) est à motifs floraux orange , verts et jaunes entremêlés en 1975 . En 1977 , des fleurs rouges et jaunes plus stylisées apparaissent sur un fond blanc : ce décor restera jusqu'à la fin de la Stockholm "vintage".

 

 

 

 

 

Autre point : les portes-fenêtres du balcon sont de couleur marron , ainsi que toutes les portes intérieures . La balustrade du balcon est également marron .

 

Enfin , les arches de la cage d'escalier et de la salle de bain à l'étage , ainsi que l'arche entre la salle à manger et le salon au rez-de-chaussée , sont de couleur noire . L'escalier est blanc , la rampe noire ...

  

                                                                                                      

Voilà pour les détails de la Stockholm 1975 .

En 1979 apparait pour la première fois l'étage "extention" de cette maison . Il est constitué de 3 parties : une large pièce à vivre au papier peint marron , une petite buanderie au papier peint orangé et la partie garage/écurie , incluant un box marron .

 

 

 

 

 

 

 

Une façade fermait l'étage par un système de glissières aménagé sur les côtés , et qu'on tirait vers le haut grâce à 2 petits trous pour passer les doigts . Cette façade disparait des catalogues dès l'année suivante , en 1980 .

 

 

 

 

 

 

 

Le box pouvait accueillir un cheval . Lundby a crée 2 modèles de chevaux en 1979 , pour aller avec cet étage : un grand cheval de course à la robe marron et crin noir , très élancé , appelé "Golden Boy" et un cheval un peu plus trapu , à la robe marron également et crin noir jusqu'en 1981 puis crin blond à partir de cette date , appelé "Golden Girl".

Cet étage restera sous ces coloris jusqu'à la fin de l'année 1985 (j'ai 3 catalogues Lundby de 1985 : les 2 premiers présentent l'étage tel qu'il était en 1979 , le dernier montre la nouvelle forme expliquée plus loin)

En 1984 apparait ce que j'appelle la 2ème version de la maison Stockholm . La forme architecturale reste la même , seuls certains détails changent ...

1) Disparition du décor végétal au dos de la maison

2) Disparition de la façade escamotable qui fermait la maison

3) le toit , marron toujours , porte désormais un décor de tuiles

4) Disparition du bouton-interrupteur dans la cage d'escalier . L'escalier devient noir à rampe blanche

5) Disparition de la moquette dans les chambres , au profit d'un papier "imitation moquette"

6) Les 3 arches de la maison (cage d'escalier - salle de bain - séparation salle à manger/salon) deviennent blanches

Les portes fenêtres du balcon et sa balustrade + les portes intérieures restent marron quant à elles .

 

 

 

 

 

 

 

Cette maison , qu'on peut qualifier "d'intermédiaire" entre la version 1975 - plutôt foncée - et la suivante - plutôt claire - ne durera que 2 ans . Car apparait en 1986/1987 la dernière version de la maison Stockholm (je n'ai pas le catalogue 1986 mais sur le catalogue 1987 , la nouvelle version est bien présente) .

Toujours la même forme architecturale (on ne change pas un modèle qui marche ! Rigolant ) mais quelques nouveaux points apparaissent :

1) Toutes les portes intérieures deviennent blanches , ainsi que les portes fenêtres et la balustrade du balcon .

2) tous les papiers peints changent , et deviennent très clairs , presque blancs . L'escalier devient tout blanc !

 

 

 

 

 

 

 

Pour accompagner cette nouvelle version , Lundby sort , à la fin de l'année 1985 une extention qui elle aussi , aura un décor plus clair , pour aller avec la maison .

 

 

 

 

 

 

 

Le box dans le garage devient blanc également . Voici l'intérieur de l'étage "1985" , côté box :

 

 

 

 

 

 

 

Par comparaison , je vous remets 2 photos - côté box toujours - de l'étage version 1979 :

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez des questions , des petits soucis concernant quelque élément que ce soit , surtout n'hésitez pas à poser vos questions ! J'espère que ce petit "topo" vous aidera à dater votre maison Stockholm . Sourire

La société JEAN HÖFLER est-elle devenue la société BIG ???

Aujourd'hui , j'aimerais soumettre une interrogation concernant la marque JEAN ...

Lors de mes recherches sur Internet à propos de JEAN , je suis tombée sur le site d'une marque de jouets en plastique , la marque BIG . C'est une entreprise allemande qui fabrique surtout des petits tracteurs à pédales , et divers jouets en plastique (tiens tiens .........) . Sur ce site figure "l'historique" de la marque et c'est là que le nom de JEAN HÖFLER apparait .

En 1923 est fondée l'usine de jouets BIG par 3 frères : Leonhard, Georg et Johann Höfler . A ce moment-là , l'entreprise ne s'appelait pas encore "BIG" mais "JEAN HÖFLER & Co." . Elle se divisait en 3 parties distinctes : Jean Hoefler & Co. (usine d'articles metalliques) , Georg Höfler (construction d'outils metalliques) et Johann Höfler (usine de jouets metalliques) .   

En 1954 , un jeune ingénieur de 24 ans prend la direction de l'usine Johann Höfler . Il s'appelle Ernst A. Bettag . Il met sur le marché une voiture de course qui s'écoulera sur le marché en quelques mois à 1,2 million d'exemplaires ! Et à un prix défiant toute concurrence : 1,20 DM pièce (les jouets étaient très chers à l'époque) . Mais il commence à sentir la fin de l'ère du jouet en tôle pour des matériaux plus "modernes" . Il vend les vieilles presses en Inde , et c'est le début de la "mondialisation" des produits de l'entreprise . Johann Höfler fut l'un des pionniers dans la fabrication et la commercialisation de jouets en plastique , nouveau matériau signe de modernité à l'époque .

En 1962 , Johann Höfler devient "BIG" . Et en 1966 , la société adopte un nouveau logo , le buffle . En 1998 , un terrible incendie détruit toute l'usine installée à Fürth ... C'est un coup dur pour l'entreprise , qui ne se laisse cependant pas aller : 16 mois plus tard , une usine flambant neuve voit le jour à Burghaslach , l'une des plus modernes du moment !  En 2003 , Bettag meurt et laisse derrière lui une entreprise de renommée mondiale : qu'elle est bien loin , la petite entreprise familiale Höfler !!!! La célèbre marque SIMBA reprend le groupe BIG en 2004 .

Lien du site de BIG :  http://www.big-cms.de/de/firma/firmenchronik.html

J'ai contacté un membre du personnel de chez SIMBA , pour savoir si la société JEAN au logo du tambourin faisait partie ou non du groupe . Voici sa réponse :

"Sehr geehrte Frau ..... ,

Vielen Dank für Ihre Anfrage. Die Firma Jean Höfler gehört nicht zu unserer Firmengruppe. Ich konnte jedoch die Adresse dieser Firma für Sie in Erfahrung bringen. Ich hoffe, man kann Ihnen dort weiterhelfen.

Höfler Jean & Co KG SpielwarenFabr.
Leonhard-Höfler-Str. 5
96152 Burghaslach
Tel 09552 92 38 - 0
Fax 09552 92 38 - 20

Mit freundlichen Grüßen
Helmut Förster
Simba-Dickie-Group"

Pour celles et ceux qui , comme moi , ne parlent pas l'allemand , ce message dit que JEAN ne fait pas partie du groupe SIMBA-BIG . Le monsieur , bien aimable , m'a donné l'adresse du site de JEAN qui , visiblement , existerait toujours (!!!!) . Une amie collectionneuse qui pratique l'allemand a envoyé une lettre à l'adresse indiquée , elle n'a toujours pas eu de réponse à ce jour .... J'ai regardé le site en question sur Google Earth : Burghaslach est un minuscule village , on y voit certes des gros entrepôts , j'ai donc supposé que c'était là qu'était implanté l'usine JEAN .

JEAN existe toujours ? Que fabrique l'usine , à l'heure actuelle ? Là encore , c'est un mystère ....

 Dernier point ---> On croise la marque sous 2 orthographes : JEAN HÖFLER - FÜRTH - BAY ("BAY" qui est le diminutif de "Bayern" , province dans laquelle se situe Fürth) et JEAN HOEFLER - FUERTH - BAY (le tréma sur le o et sur le u s'est simplement décliné en oe et ue)

J'ai mis quelques photos de blisters JEAN dans le chapitre "maisons JEAN - West Germany" (allez sur la page d'accueil et cliquez dans la colonne , à gauche , sur le bouton rose intitulé "maisons JEAN -")

 

Bonjour à tous !

Je démarre ici une nouvelle rubrique , la rubrique "Blog" . Vous découvrirez mes dernières acquisitions , mes réflexions sur des sujets précis , bref tout un tas de renseignements au jour le jour ...

Pour "inaugurer" ce lieu , j'ai décidé aujourd'hui de vous faire part de mes recherches sur la marque LISA of DENMARK . Comme on ne trouve que très très peu d'informations sur cette société , j'ai contacté via e-mail la mairie d'Horsens où était basée la marque . Je leur ai demandé s'ils avaient/ou avaient eu connaissance de l'existence de cette entreprise , où était installée l'usine (il doit forcément rester des bâtiments : LISA a diffusé ses jouets dans le monde entier , je suppose donc qu'il devait y avoir des constructions conséquentes) ... J'ai cherché également à savoir s'il était possible de contacter des personnes ayant travaillé chez LISA . A ce jour , jamais personne ne m'a répondu . Je vais insister et renvoyer un autre e-mail ....

J'ai également contacté l'ambassade danoise à Paris . Une dame fort charmante m'a répondu qu'elle n'avait jamais entendu parler de cette marque . Elle a été bien gentille car a contacté pour moi plusieurs organismes danois (Ministère du Travail - Archives des entreprises ...) qui lui ont répondu la même chose : on dirait que LISA of DENMARK n'a jamais existé "sur le papier" !

Enfin , sur les boites de meubles LISA figure une adresse :  Loui KIESBÜY - 1 Rosenvaenget  - 8700 - HORSENS - DENMARK . La dame de l'ambassade m'a dit que "Loui KIESBÜY" ne faisait pas très danois comme nom .... Je pense qu'il s'agit du fabriquant . J'ai regardé sur Google Earth où se situait cette voie appelée Rosenvaenget à Horsens : c'est en plein quartier pavillonnaire ! Pas de trace d'usine ou d'entrepôt dans les parages , rien du tout ! Sur les boites figure également un numéro de téléphone : 05 62 70 43 . Je n'ai pas osé appeler car je suppose que le numéro n'est plus valide depuis bien des années ....

LISA reste un vrai mystère ..........................................................